Kot Citoyen

Fidel Castro : Héros ou Dictateur ?

Ce 26 novembre 2016, une personnalité controversée s’est éteinte. Révolutionnaire, porteur d’espoir, dictateur, porteur d’une justice sociale... les qualificatifs ne manquent pas pour parler de Fidel Castro, un homme qui aura marqué le 20ème siècle de son empreinte.

Principal leader de la révolution cubaine, il arriva au pouvoir en 1959 en renversant le régime dictatorial du général Fulgencio Batista. Cette révolution, d’abord dite « nationale » prit ensuite une orientation « marxiste-léniniste ».

Tout commence en 1952 après le coup d’état pro-américain du général Batista. Castro, alors jeune avocat, commence par attaquer le général en justice, l’accusant de violer la constitution. Sa demande rejetée, il organisa une réaction armée qui sera un désastre. Condamné à 15 ans de prison, il prononce un discours devenu célèbre «L’histoire m’acquittera ». Libéré deux ans plus tard lors d’une amnistie, il rencontre Ernesto Guevara au Mexique, puis s’exile aux Etats-Unis. En 1956, il rentre à Cuba avec 82 exilés. L’armée de Batista les attend et les repousse dans les montagnes. Grâce au soutien populaire, les révolutionnaires prennent le pouvoir deux ans plus tard après la fuite de Batista.

Malgré l’opposition des Etats-Unis, Fidel Castro nationalise rapidement les secteurs clés de l’économie sur l’île de Cuba et exproprie les entreprises américaines. C’est aussi à ce moment que commence l’épuration parmi les opposants politiques. A cette période, Castro n’est que premier ministre et est considéré par Nixon comme un homme naïf, mais pas communiste. En 1960, le gouvernement américain entreprend de renverser le gouvernement cubain en imposant un blocus, notamment sur le pétrole. Cuba se rapproche alors de l’Union Soviétique.

En 1961, les Etats-Unis apportent leur soutien à une tentative d'invasion militaire de Cuba par des exilés cubains, le débarquement de la baie des cochons. Celui-ci est un échec, et permet à Fidel Castro présent sur le champ de bataille de gagner encore plus de popularité auprès des cubains. Il annonce ensuite que Cuba adoptera désormais le communisme. L’île va d’ailleurs se placer aux cotés de l’Union Soviétique lors de la crise des missiles. L’Union Soviétique retirera finalement ces derniers, entre autre avec une promesse des Etats-Unis de ne pas envahir l’île.

Durant tout ce temps, Cuba soutient des révolutions, souvent communistes, à travers l’Afriques et l’Amérique Latine. Sa lutte contre l’Apartheid sera reconnue par Mandela.

A l’intérieur du pays, Fidel Castro mène une politique forte, ne supportant pas la présence d’opposants. En 1980, alors que Castro est devenu président, 124 000 cubains quittent le pays en quelques mois, ce que l’on appellera par la suite la « flottille de la liberté ». De nombreux opposants politiques ont été emprisonnés, et des dissidents cubains ont même demandé l’inculpation de Fidel Castro pour torture. Cuba est considéré par l’ONG « Reporters sans frontières » comme le pire pays d’Amérique Latine en matière de liberté de la presse. En terme de défense, Cuba a toujours justifié ses actes comme une protection contre les tentatives d’attaques des Etats-Unis.

Mais le bilan de Cuba n’est pas entièrement négatif. Castro a osé rejeter les politiques parfois absurdes imposées par Washington et le FMI. Le taux de mortalité sur l’île est plus faible qu’aux États-Unis et l’espérance de vie y est similaire. Du côté de léducation, 99,8 % des citoyens de l’île ont été scolarisés jusqu’en fin de cycle secondaire. Quant aux soins de santé et à l’éducation, ils sont gratuits. Les transports en commun sont également très abordables et le taux de criminalité se trouve être le plus faible des Amériques. En conclusion, un tableau nuancé pour un homme qui n’a pas encore fini de faire parler de lui.

Bien qu’il soit impossible de résumer en une page la vie de cet homme hors du commun et les résultats de sa politique, n’hésite pas à élargir tes connaissances sur le sujet et à venir en débattre au kot.

Soyons critiques, soyons citoyens

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article